Quel était votre statut auparavant ?


Je suis dans le métier de la restauration depuis plusieurs années. J’ai pu acquérir une expérience riche dans la restauration rapide pendant six ans chez McDonald’s où je suis passé d’employé polyvalent, à manager puis directeur. Puis, j’ai été franchisé pendant huit ans chez La Mie Câline (pain, pâtisserie, sandwiches) ou j’avais deux magasins à Brest et ensuite avec un associé, pendant trois ans, nous avons eu des franchises Subway à Brest, Lorient, Vannes et Lannion, et Mezzo di Pasta à Brest, Quimper et St Brieuc.

Pourquoi avoir choisi le modèle de franchise ? Quels avantages y voyez-vous ?


Je suis du métier, mais mon choix de devenir franchisé chez KFC est, en grande partie, basé sur le souhait d’accroître mon expérience dans la gestion des ressources humaines, dans un lieu plus grand, et d’avoir davantage de personnes à manager. Une autre raison importante à souligner dans le modèle de franchise est d’avoir les solutions clé en main pour que je puisse me concentre sur l’opérationnel, le terrain et le travail avec mes équipes. Par exemple, dans une franchise comme KFC nous avons un service d’achat qui travaille pour plus de 110 restaurants et cela offre des garanties de qualité et de service, et cela fait gagner du temps.


Comment s’est fait le choix de votre réseau ?

La notoriété de la marque KFC et ses produits, et peut-être un retour à la source pour faire partie d’une enseigne mondialement connue. Ma toute première expérience de KFC est un passage dans le restaurant des Halles à Paris où j’ai été impressionné par le goût du poulet et la qualité des produits. Aujourd’hui, l’enseigne est en forte croissance et ambitionne d’avoir plus de franchisés à l’avenir.

Avez-vous senti une confiance particulière des diverses parties prenants (banques, organismes d’aides à la création d’entreprise…) lorsque que vous vous êtes lancé en franchise ?


Il faut dire que les banquiers ont été un peu sceptiques à cause de la crise financière à l’été 2008. Mais je suis très content d’avoir eu leur confiance pour me lancer !

Quelle est la traduction, au quotidien, de l’effet réseau ?
Dans un réseau KFC, il y a des opportunités d’échanger avec d’autres franchisés ainsi qu’avec les équipes chez le franchiseur. Par exemple, je participe à la commission marketing qui me permet d’apporter des idées, apprendre et voir d’autres activités qui ont un impact sur le business au niveau national.

 


Quels conseils donneriez-vous à un futur candidat à la franchise ?


Avoir envie d’entreprendre en franchise n’est pas si simple. Il faut du temps pour mettre en place son entreprise et suivre la formation : en moyenne de six à huit mois, surtout si la personne n’est pas du métier. Il est important d’avoir l’avis d’autres franchisés dans le réseau avant de se lancer, et surtout d'avoir une très forte envie de réussir.

 

Localisation : Brest
Reprise de restaurant KFC en franchise : Novembre 2008

Fermer 10E ÉDITION • DU 7 AU 20 octobre 2019

jours

H
:
MIN
:
SEC

VOIR le site

Découvrir la vidéo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts En savoir plus