Quel était votre statut auparavant ?


J’ai été chef d’entreprise pendant neuf ans avant de devenir franchisé. J’étais gérant d’un bar de nuit et d’une pizzeria à Nancy. Avant cela, j’ai dirigé un centre de profit pour différentes marques de la grande distribution.

Pourquoi avoir choisi le modèle de franchise ? Quels avantages y voyez-vous ?
Il est compliqué d’être chef d’entreprise. Le modèle de franchise permet d’avoir un vrai soutien pour pouvoir réussir votre projet. En plus, l’innovation produit et opérationnelle est plus facile quand on est dans un modèle de franchise. La franchise vous fait gagner en réactivité et en productivité.

 

Comment s’est fait le choix de votre réseau ?


Ma première expérience avec KFC date de 2004. Un ami qui est footballer professionnel en Angleterre m’a emmené chez KFC après un match. J’ai trouvé le goût du poulet super et les produits de haute qualité. J’ai été tout de suite impressionné. J’ai ensuite suivi le développement de KFC en France et à travers le monde. En 2008, j’ai pu reprendre un restaurant KFC en franchise et faire partie de cette belle aventure…

 

Avez-vous senti une confiance particulière des diverses parties prenantes (banques, organismes d’aides à la création d’entreprise…) lorsque que vous vous êtes lancé en franchise ?


En 2008, KFC n’avait pas beaucoup de présence dans l’est de la France et la marque n’était pas vraiment connue. Avec le soutien de KFC, j’ai pu rassurer les banquiers sur la crédibilité de mon projet. Il fallait installer la confiance pour que ceux-ci acceptent le projet. Nous les avons aussi invités à déjeuner dans un restaurant KFC pour les convaincre. Dés qu’ils ont goûté les produits ils ont été séduits !

 

Quelle est la traduction, au quotidien, de l’effet réseau ?


Le réseau joue un rôle important, au quotidien, aussi bien sur le plan du développement personnel que professionnel. Les échanges d’idées sont très riches en réseau car chacun amène avec lui son expérience et son expertise, aussi bien du coté franchisé que franchiseur. L’esprit de « best practice » est plus présent car tout le monde peut bénéficier des solutions apportées dans le réseau.

 

Quels conseils donneriez-vous à un futur candidat à la franchise ?


Il ne faut jamais sous-estimer l’aventure, ni le travail nécessaire pour que le projet réussisse. Plus particulièrement pour être franchisé chez KFC, il faut au-delà des produits et de la marque, aimer les gens car c’est la base de notre business. Si on n’aime pas les hommes on ne peut pas réussir. De plus, il faut avoir un bon mental, une résistance physique et beaucoup de soutien familial car le temps à consacrer à monter et gérer votre affaire est considérable.

 

Localisation : Laxou (Nancy)
Reprise de restaurant KFC en franchise (Laxou) : 1 avril 2008

Fermer 10E ÉDITION • DU 7 AU 20 octobre 2019

jours

H
:
MIN
:
SEC

VOIR le site

Découvrir la vidéo

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts En savoir plus