Quel était votre statut auparavant ?

Avant de devenir franchisé chez KFC, j’ai travaillé pour une chaîne de la restauration rapide pendant 13 ans. J’ai évolué à l'interne, manager, directeur, directeur régional. J’ai participé à la formation opérationnelle de futurs franchisés de l’enseigne.

 

Quelles ont été vos motivations pour créer votre propre entreprise ?

J'ai toujours eu en tête d'être mon propre "patron" inspiré par mon historique familial. J'ai baigné dans une culture de chef d'entreprise qui travaille et gère ses équipes comme une famille. Mon expérience précédente dans la restauration rapide m’a aidé dans mon choix de me lancer. J’étais aussi à la recherche de plus d’autonomie, d’indépendance, et d’une opportunité d’être un vrai acteur de mon développement professionnel.

 

Avez-vous senti une confiance particulière des diverses parties prenantes (banques, organismes d’aides à la création d’entreprise…) lorsque que vous vous êtes lancé en franchise ?

Je pense que cela est plus facile maintenant que la marque KFC se développe en France. Au début, obtenir l’aide de ces organismes pour monter un projet, tel que de devenir franchisé KFC, était plus difficile car la marque et les produits n’étaient pas très connus. Il y avait une certaine réticence de la part des banques, mais finalement j’ai réussi à avoir un soutien financier pour mon projet !

 

Comment s’est fait le choix de votre réseau ?

Je crois dans le potentiel de la marque KFC et des produits en France. Depuis 2003, bien avant de devenir franchisé, j’ai suivi le développement de la marque et j’ai su qu’il se passait quelque chose de très intéressant - d’où mon intérêt de mettre en place ce projet. D’autre part, le système de location-gérance proposé par KFC m’a permis de me lancer plus facilement.

 

Quelle est la traduction, au quotidien, de l’effet réseau (notoriété du réseau, transfert de savoir-faire du franchiseur, accompagnement et échanges entre franchisés) ?

Etre franchisé me permet d’avoir un véritable échange avec plusieurs parties prenantes dans le réseau et bien sûr d’apprendre des autres. J’apprécie l’échange que je peux avoir avec d’autres franchisés, le franchiseur et avec d’autres métiers comme le marketing, les achats, les techniques de communication…

 

Quels conseils donneriez-vous à un futur candidat à la franchise ? 

Pour se lancer, il faut trouver l’enseigne et le concept qui vous correspondent et vous séduisent. Il faut aussi croire dans le potentiel de l’enseigne et rencontrer les franchisés du réseau pour avoir une idée plus précise du business. De plus, les équipes d’encadrement qui travailleront avec vous doivent avoir des profils de bon manager, capables de communiquer avec les équipes et de les motiver. Il est essentiel qu’elles aient un esprit commerçant pour pouvoir développer les ventes et être de bons opérationnels sur le terrain.

 

Francois Guerin

Reprise de 3 restaurant KFC en franchise :
Creil : 1 mars 2008
Goussainville : 1 septembre 2009
Compiègne : 1 octobre 2009
 

10E ÉDITION • DU 7 AU 20 octobre 2019

jours

H
:
MIN
:
SEC

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts En savoir plus