Que pensez-vous de l’opération “Semaine des entrepreneurs franchisés” qui se tiendra en octobre 2010 ?

C’est un projet enthousiasmant ! Les entrepreneurs franchisés ne sont pas connus du grand public, les gens ne savent pas ce qu’est un franchisé. Beaucoup sont aujourd’hui intéressés par la création d’entreprise et sont en recherche de nouveaux projets professionnels. Mais ils ne savent pas que la franchise est une solution pour créer son entreprise. Ils ne savant pas qu’avec la franchise, on n’est pas tout seul, on bénéficie d’un accompagnement, on a accès à des formations et à des compétences nouvelles, dans des domaines aussi variés que le social, le juridique, le positionnement marché, la communication… Etre franchisé, c’est être patron d’une petite entreprise individuelle de quelques salariés, tout en bénéficiant des avantages des grandes structures en termes de formation, veille législative, réflexion sur la stratégie à moyen terme, l’avenir de l’entreprise… On cumule les avantages des deux systèmes ! Le franchiseur apporte beaucoup de services, à chaque franchisé ensuite de profiter de tout ce que le franchiseur peut lui apporter.

En tant que franchisé, quel intérêt voyez-vous à y participer ?

En tant que franchisés, nous nous devons de participer à l’opération ! Il est primordial de faire connaître la franchise au plus grand nombre et de valoriser ses atouts. Cette opération fait appel au sens du collectif qui est précisément une valeur partagée par tous les franchisés : c’est l’une des principales raisons pour laquelle on entre dans un réseau ! A plusieurs, on est plus fort et on bénéficie d’une vision élargie. Mais l’intérêt est également individuel. A titre personnel, je commence à réfléchir à la reprise future de mon entreprise. Cela peut être une occasion d’en parler autour de moi.

Justement, la Semaine des entrepreneurs franchisés n’est-elle pas l’occasion de valoriser votre statut d’entrepreneur/ commerçant indépendant ?

Les enjeux liés à la valorisation du statut de franchisé sont en effet importants. Ce n’est pas mon cas personnel, mais je vois beaucoup de mes collègues franchisés qui ont le sentiment de ne pas être perçus comme de vrais entrepreneurs indépendants. Les CCI, les collectivités locales… ne reconnaissent pas du tout le franchisé comme le patron d’une entreprise indépendante qui créée de la valeur, apporte du lien social, s’investit dans son environnement local… Par manque d’information, ils ne nous différencient pas des dirigeants de succursales. En tant que commerçant, nous avons un rôle important dans la ville. On perçoit bien le rôle du commerçant le dimanche : quand les magasins sont fermés, la ville paraît morte… Personnellement, franchisée depuis 27 ans, je mets toute mon énergie et ma volonté dans le fait d’élargir mes contacts, de faire avancer les choses, d’aller de l’avant, de satisfaire mes clients. Je tire une grande fierté d’avoir des clients fidèles.

Pensez-vous que le témoignage soit un bon moyen de donner à d’autres l’envie de se lancer en franchise ?

C’est une évidence ! On est tous à l’affût de l’exemple des autres pour nous donner des idées ou nous convaincre que c’est possible… En étant franchisé, on est petit mais avec le franchiseur, on va plus loin ! C’est une force et il faut le dire à tout le monde !

10E ÉDITION • DU 7 AU 20 octobre 2019

jours

H
:
MIN
:
SEC

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts En savoir plus